Something new…

17 avril 2014 par LuckySlug

Quelque chose de nouveau. Un nouveau départ. Un nouveau venu dans la famille.

IMG_20140415_191317

Il n’aura échappé à personne que la photo est un peu passée au dernier plan dans ma vie ces derniers temps.

Je n’en parle plus, je n’en fais plus. Par manque de temps c’est évident. Mais pas seulement. La taille et le poids de mon matériel combinés à ma flemme sont devenu de réels obstacles.

Michel avait déjà bien amorcé le virage de la légèreté passant aux hybrides il y a quelques années (juste avant notre voyage au Japon).

J’ai résisté plus longtemps, parce que je ne sais pas composer sans viseur et que même avec un chouette boitier compact, j’aime changer d’optique. Mais force est de constater que le poids et l’encombrement de mon réflex dont je m’étais toujours accommodée jusque là sont aujourd’hui définitivement rédhibitoires.

J’ai beau dégainer mon portable à la moindre occasion pour faire des montagnes d’instantanés dont je ne fais rien (même si j’ai dernièrement testé le très sympathique Printic), ça n’a rien à voir avec le plaisir de composer une photo au viseur, ni celui d’imprimer un cliché de qualité. Et ça me manque. Faire de belles images (enfin disons des images qui me plaisent) me manque.

Alors j’ai craqué. Ça m’a pris un lundi matin. Le soir je l’avais déjà adopté. Il s’appelle Fuji X-E1.

Et je l’aime beaucoup.

Il est moins encombrant que mon reflex et surtout deux fois moins lourd. Il est aussi beaucoup plus discret.

image

Je l’ai depuis peu mais je peux déjà dire que la prise en main ardue en vaut le coup. Rien n’est intuitif (comme sur feu mon ricoh GRD III) mais les images produites sont plutôt fort sympathiques.

Il y a aussi plein de petites fonctionnalités qui me plaisent beaucoup : shoot au format carré, des pré réglages de rendus façon films argentiques (le velvia est parfait), un viseur vraiment bien, possibilité une fois la photo prise de zoomer direct en un clic sur le point de focus pour vérifier la netteté (idéal pour trier à la volée), en mode de mise au point manuelle possibilité de zoomer dans l’image pour affiner la mise au point, et j’en découvre encore.

Je n’ai pas de photos à vous montrer ici pour l’instant car j’ai surtout pris ma fille pour modèle. Mais j’essaierai d’en poster quelques unes assez rapidement.

Dormir sous les étoiles

2 février 2014 par LuckySlug

Comme je le racontais dans mon précédent article, j’ai flashé dernièrement sur un tissu pour enfant de Michael Miller : celui que j’ai utilisé pour l’intérieur de la kallounette, et qui est parsemé d’étoiles de toutes les couleurs. Je le trouve plutôt frais, sans être trop gnangnan (ce que les tissus pour enfants sont très souvent à mon goût, mais je reconnais bien volontiers ne pas être très sensible à cet univers).

J’ai donc décidé de l’utiliser pour faire une house de couette pour notre fille:

jihen2798

Elle dort encore dans un lit à barreaux et sa couette est toute petite (75cm x 1,20 m) c’est donc un projet peu gourmand en tissus et surtout très fastoche à faire.

Idéal donc pour les débutants qui veulent se lancer, apprendre à coudre droit, et réaliser un truc utile et qu’ils pourront offrir (si tant est que vous ayez de jeunes parents autour de vous, mais ce cadeau peut aussi être offert aux enfants plus grands, il suffit juste d’adapter la taille de la housse).

Pas besoin de patron, il suffit de connaître les dimensions de la couette et de tracer sur le tissus plié en deux un rectangle à peine plus grand et un rabat en prévoyant une marge de couture d’1cm.
Si vous n’utilisez pas le même tissu pour les deux cotés de la housse, vous pouvez poser vos deux tissus l’un sur l’autre, épingler et couper les deux épaisseurs en même temps.

Vue du dessus la housse a cette tête là :

jihen095709

J’avais déjà une housse de couette donc c’était encore plus facile puisque je l’ai posée sur le tissu et j’ai tracé autour.
Ce qui est bien aussi avec ce type de projet, c’est que tout est possible pour personnaliser vos créations et corser la difficulté ou le rendre plus intéressant à réaliser : tissus à motif dessus et dessous, ou uni en dessous, ou empiècements, ou décorations de type appliqués….

Par contre, n’oubliez que ce sont des pièces qui passent souvent à la machine à laver et au sèche linge. Il faut donc des cotons résistants et des finitions solides.

jihen2789

J’ai choisi de ne mettre le tissu à motif que sur le dessus (d’abord parce qu’il est cher (le salaud) et aussi parce que j’aime bien l’envers blanc).

Côté pratique, il suffit de coudre tout le tour, les deux tissus envers sur envers, on retourne et on fait un ourlet en bas du rabat et c’est fini.
Et pour être totalement honnête, je dois avouer que comme j’suis un peu la reine des feignasses, j’ai zappé l’étape de l’ourlet et j’y ai juste mis un coup de ciseau cranteur me disant que si ça s’effilochait je pourrais toujours faire l’ourlet plus tard).

jihen2801

Autant vous dire que le plus long dans tout ça a été d’attendre le tissu et de trouver la motivation pour sortir la machine à coudre. Une fois lancée en vingt minutes c’était réglé.

jihen2794

Pour celles et ceux qui veulent aussi de ce joli tissu étoilé vous le trouverez chez La Fabrique du Canari (vous pouvez y aller, c’est bon, j’ai refait du stock ;) )

Ben alors?

21 décembre 2013 par LuckySlug

Oui ça fait un bon moment que je n’ai rien posté ici. Et pourtant j’ai pas mal cousu depuis le dernier article. Mais j’ai moins de temps, notamment pour écrire et surtout prendre les photos (il fait un temps pourri, la lumière est moche, et quand je rentre du travail il fait nuit).

Alors plutôt que d’attendre un alignement des planètes qui ferait que je trouverais l’énergie de sortir mon appareil photo et une conjoncture météo favorable peu probable avant le printemps prochain, j’ai décidé pour une fois d’utiliser les photos faites avec mon téléphone. (Et puis il faut dire que certaines de mes “œuvres” ont depuis été remises à leurs destinataires et que de ce fait la possibilité d’en faire des photos correcte s’est envolée à jamais).

Tout de suite après le chemisier, j’ai sauté le pas et je me suis lancée dans la confection d’un pantalon.

pantalon1

Patrons/TutorielsButterick  n°5818 (acheté chez Rascol)
Tissu:
tissu gabardine coton avec un peu d’élastane dedans (13€ le mètre – Mondial tissus)

J’ai choisi un patron Butterick car il proposait plusieurs types de coupe  (droite, large, bootcut, avec ou sans passants) réalisables dans tous types de tissus, habillés ou détente et était dispo en grandes tailles. J’ai choisi pour ce premier essai une gabardine d’une couleur indéfinissable (taupe donc) et légèrement extensible (à refaire je prendrais un tissu sans élastane).
Contre toute attente, je n’ai pas trouvé ça trop compliqué à réaliser car le patron est vraiment très très bien expliqué (et puis tout ce que j’avais cousu avant pour m’entraîner m’avait bien motivée).
Par contre, comme pour la chemise c’est long. Il faut s’organiser pour coudre ça en plusieurs fois et la coupe du tissus prend également beaucoup de temps. Cette fois-ci pour que tout tombe pile poil, je m’étais équipée d’un couturomètre pour bien tracer les marges de couture et ça change la vie.

Ensuite j’ai refait une turbulette avec un tissu rigolo de chez Michael Miller que j’ai payé un rein chez Reine au marché saint pierre:

dinoturbu

Patrons/TutorielsGigoteuse de 0à 36 mois – Perlipo
Tissu:
dinausaures  (14 € le mètre – Tissus Reine), Coton ecru (6€ le mètre – tissus reine)

Cette marque “Michael Miller” est très connue dans le monde du tissu pour enfants. Les cotons sont vraiment très beaux, ils ne déteignent pas. Par contre, ils sont chers et dans des petites largeurs (110cm le plus souvent) et ça c’est vraiment très chiant. Il faut donc faire très attention à ajuster le métrage nécessaire en fonction de ça. Là, je cherchais un motif rigolo avec des dinosaures et j’étais vraiment heureuse de dégoter celui là.

Le même jour j’ai acheté un joli tissu à pois sans trop savoir ce que j’allais en faire (ce qui est le plus souvent le meilleur moyen pour qu’il pourrisse au fond du placard dans l’attente d’une illumination inspirationnelle) et pourtant cette fois-ci j’ai eu beaucoup d’idées et  je l’ai transformé en plein de trucs chouettes:

Pour la grande sœur du bébé qui a hérité de ma première turbulette jaune, j’ai réalisé un petit sac à pois qui a eu beaucoup de succès:

sac à pois

Patrons/TutorielsLiberty backpack
Tissu:
Coton à pois  (9 € le mètre – Tissus Reine), Faux satin rose (3€ le mètre – tissus reine)

Pour notre fille, une petite selle rembourrée pour son cheval à bascule :

cheval

Une housse pour transformer son tour de lit (que pour la petite histoire je n’ai jamais utilisé en guise de tour de lit) en petit matelas pour son coin lecture dans sa chambre:

coin lecture

Voilà qui m’a permis de recycler un objet que je n’utilisais pas pour décorer sa chambre. Depuis je l’y ai souvent trouvée en train de bouquiner (oui…. bon ok elle tient les livres à l’envers et tourne les pages quatre à quatre).

Enfin, dernier projet couture que j’ai mené à bien ces derniers temps, la Kallounette pour Minitrukmus. Mais kesako une kallounette? Et bien c’est un mélange entre une combinaison et une couverture de voyage.  Chaud comme une combi, mais plus facile à enfiler.

kallounette

Patrons/TutorielsKallounette des moutons de kallou
Tissu:
Coton étoilé  (17,80 € le mètre – la fabrique du canari), Polaire taupe (6€ le mètre – tissus dreyfus)

J’ai mis beaucoup de temps à avoir le déclic pour les tissus. J’avais quelques indications de la part des parents qui souhaitaient quelque chose de mixte, des étoiles et un extérieur sombre. Mais je peinais à trouver l’association qui rendrait bien. Et puis au hasard de mes errances sur les sites de diy, je suis tombée sur un très chouette tissu étoilé et là tout s’est débloqué.

C’est un patron simple à coudre par contre il faut s’armer de patience pour pouvoir l’utiliser pour la découpe. En effet pour les grandes tailles, les dessins des diverses pièces sont superposés il faut donc soit décalquer, soit imprimer plusieurs fois (ce que  je ne trouve pas pratique du tout mais la designeuse m’a bien fait comprendre que j’étais la seule reloue à avoir eu l’outrecuidance de m’en plaindre. Personnellement, devoir faire autant de manips pour pouvoir utiliser un patron payant je trouve ça simplement inadmissible).

De plus j’ai trouvé que la version avec biais manquait d’explications et j’ai dû refaire certains passages car ils étaient mal expliqués. La capuche telle que prévue dans le patron est également beaucoup trop grande et trop pointue.

Le résultat final est néanmoins très mignon et je ne sais pas si c’est réellement pratique à l’usage mais j’ai beaucoup aimé la coudre.

Et j’avoue, ce tissu étoilé m’a tellement plu que j’en ai racheté pour faire une housse de couette pour notre fille.

 

Enfin pour terminer cet article un peu fourre tout de fin d’année, voici quelques projets que j’aimerais réaliser en 2014:

Un gilet asymétrique avec un grand col. Sûrement en noir ou en gris et avec une fermeture à double zip :

gilet assymetrique
Cette année, nous sommes invités à deux mariages et je réfléchis de plus en plus à l’idée de me coudre une robe. Pour l’instant j’hésite entre plusieurs modèles:

pdtimg_1103722b

pdtimg_2365857b

 

 

et une pour une petite demoiselle qui grandit trop vite et devra elle aussi se faire belle pour nous accompagner aux diverses festivités auxquelles nous serons conviés cette année, je pense réaliser ce modèle de Vanessa Pouzet :

robemu

 

J’aime vraiment beaucoup ce que fait Vanessa Pouzet (ahhhh si j’étais plus mince… ou si elle faisait des grandes tailles!) et ne pouvant coudre pour moi les modèles adultes, je pense me venger sérieusement sur ses modèles pour les enfants. C’est d’ailleurs chez elle que j’ai trouvé le patron des bavoirs bandanas tout choupis.

Un site à mettre en favori absolument!

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

Tomber la chemise

17 octobre 2013 par LuckySlug

Bon, les turbulettes c’est bien mignon, mais je me suis lancée dans la couture avant tout pour coudre des fringues POUR MOI (ouais!!! que pour ma gueule non mais!). Alors il était temps de sauter le pas.

J’ai donc commandé un patron de chemise (oui j’suis comme ça, j’aime les trucs compliqués, même pas peur!).

Voilà la promesse  (j’ai opté pour le modèle B avec le col et les poignets contrastés):

jihen2777-3

 

Et voilà ce que j’ai obtenu:

jihen2769

Patrons/TutorielsBurda Style n°7136 (acheté chez Rascol)
Tissu:
tissu gris coton avec un peu d’élastane dedans (3€ le mètre – Stop tissus), Tissu blanc coton (2€ le mètre – Stop tissus)

Bon, bien évidemment il faut tenir compte du fait que je ne suis pas vraiment gaulée comme la demoiselle qui pose pour la photo du patron, mais je suis plutot très (voire très très TRÈS) contente du résultat.

J’ai commencé par coudre une chemise pour bébé, histoire de comprendre comment cet objet du diable qui a l’air ultra compliqué se coud:

BVZW6L3IIAAktAw

Patron: HAPPY CHICKS Baby Shirt
Tissus: Tissu à motifs rose (Marché Saint Pierre- 7€ le mètre); Coton blanc (Stop Tissus – 2€ le mètre)

Concrètement ça ne m’a pas appris grand chose parce que le modèle que j’ai choisi est vraiment très simple (à part peut être le montage des poignets).

Je pense qu’on peut attaquer directement la chemise adulte à condition:

- d’être sûr de soi, ou comme moi totalement inconsciente face à la difficulté ha ha (ça reste une pièce compliquée à coudre)

- de ne pas avoir peur de s’attaquer à un patron qui prend du temps à réaliser

- de choisir un tissu facile (coton qui ne glisse pas)

- de lire très attentivement le patron et de lui faire confiance même quand on ne pige pas tout.

- de bien reporter les marges de couture sur le tissu (elle sont comprises ici, mais comme je couds pas super droit je fais par moments au pif et du coup pour les manches par exemple ça correspondait pas, j’ai dû les reprendre. Si j’avais tracé la ligne de couture sur le tissus j’aurais cousu là où il fallait et ça serait tombé impec)

- de ne pas avoir peur de découdre quand on s’est trompé et de savoir le faire proprement (le tissus pour chemises se troue très facilement il faut être précautionneux avec le découd-vite). J’ai décousu plusieurs fois une partie de l’emmanchure droite et ça valait le coup puisque j’ai réussi à obtenir le résultat que je voulais et à supprimer le vilain bec qui pointait à cet endroit là. (en même temps les emmanchures c’est un peu ma bête noire je ne suis pas douée pour faire correspondre des formes concaves avec des formes convexes).

 

Voici quelques photos plus en détails:

Il faut cliquer pour lire la suite… si si »

TOTORO

3 octobre 2013 par LuckySlug

Je ne sais plus trop comment m’est venu cet éclair d’inspiration, mais soudain mon esprit a été frappé de cette évidence: une turbulette, quand on y pense, ça a la forme d’un Totoro! Il n’en fallait pas plus pour que le dessins ne surgisse…

jihen2726-3

… et qu’ une espèce de transe créative ne s’empare de moi (en vrai c’était beaucoup moins spectaculaire que mon sens de l’exagération ne pourrait le laisser penser, je suis juste montée dans ma voiture pour aller acheter du tissu) et que surgisse, quelques heures de couture plus tard, un Totoro dans mon salon.

jihen2693

Cette idée m’a tout de suite plu, et j’ai tout de suite imaginée ma fille dedans. Je l’ai donc cousue dans une taille plus grande que la précédente pour qu’elle puisse l’utiliser. Bon, hélas malgré plusieurs essais, ce n’est pas très concluant parce qu’elle n’a pas l’habitude de dormir dans un sac de couchage et ça ne lui plait pas trop. Elle s’énerve, cherche à se lever, est déséquilibrée parce qu’elle marche sur le fond de la turbulette. Donc ce n’est pas elle qui en profitera (snif). Mais je me suis bien amusée à la réaliser (même si je dois avouer que j’ai été contente lorsque j’en ai eu fini avec tous les appliqués).

Il faut cliquer pour lire la suite… si si »



Haut de la page